Mise à jour le 10/01/2018

Pour vos week-end ou vos vacances

Retrouvez les
Chemins de fer touristiques

sur le site

unecto.fr

Adresse postale:
Loco Vapeur R1199
9 rue de la Jarnigarnière
44115 BASSE GOULAINE
Tél. : +33 (0)9 51 72 33 17 (appel local)

Site Conçu par GOLINELLI Mathieu pour


Contacter l'UNECTO
Contacter le webmestre
mention légale

Loco R1199

Trains à vapeur


Historique de la locomotive 141 R 1199

Au printemps 1944, la France est dévastée, le réseau ferroviaire est en lambeaux, les usines sont détruites et la pénurie de matière première est générale.
Le gouvernement provisoire se tourne vers les États-Unis pour trouver l'aide nécessaire à la construction d'une série de locomotives. En mai 1944, une mission française rencontre trois fabricants de matériels ferroviaires américains.
En juillet 1944, la France commande 1340 locomotives à vapeur à l'industrie américaine.
Le 24 août, le choix se porte sur une locomotive pour service mixte - voyageurs et marchandises - de disposition d'essieux 141 dite "Mikado" ( 4 essieux moteurs encadrés par un essieu porteur).
Conçue selon un type américain ayant largement fait ses preuves, mais adapté aux spécifications françaises, la série des 141 R devait donner un engin puissant, robuste et moderne, tel que la SNCF en avait besoin pour la reconstruction de son parc de machines et le relèvement du pays.

La 141 R 1199 sort de l’usine Baldwin Locomotive Works à Philadelphie - Pennsylvanie - en février 1947 sous le numéro de constructeur 73048.
Après son arrivée en France, elle est affectée au dépôt du Mans le 17 juillet 1947 où elle restera jusqu’à sa réforme le 25 août 1971. Elle a alors parcouru 1 627 474 kms sur les lignes de l’ouest, autour du Mans allant vers Mézidon, Rennes, Auray, Nantes, Tours voire Rouen, La Rochelle et Vierzon en cas de ré-utilisation.
En 1975, le projet de départ pour le musée du chemin de fer de San Diego -Californie- échoue et c’est à Vitré (35) que la locomotive est abritée. L'association qui en a la garde obtient son inscription sur la liste des monuments historique en 1984, sous l’égide de la DRAC de Bretagne.


Matériels d'assistance

Pour assurer l'exploitation de la locomotive 141R1199 l'association utilise divers matériels d'assistance.

Le fourgon Chaudière C 890

Le fourgon chaudière servait à la production de la vapeur pour le chauffage des rames voyageurs à l’époque des débuts de la traction Diesel. Il est utilisé pour fournir la vapeur nécessaire au préchauffage du fuel lourd stocké dans le tender. A la température de 75/80°C, le fuel est injectable dans le brûleur du foyer de la machine froide.

Voiture exposition PEz.

Voiture d'accompagnement PAz